#LeSaviez-Vous : L'histoire des jardins de Chambord

Au début de la construction du château et du règne de François 1er, les jardins du domaine ne sont pas aménagés. Les terres sont marécageuses, le roi a pour but de régulariser le cours de la rivière dans toute l'étendue du parc, mais ce projet ne vit jamais le jour. Dès lors, aucun aménagement des jardins n'est connu pour cette période.


Le début des travaux


Lors du règne de Louis XIV, de grands travaux sont entrepris pour aménager les abords du château. Ils commencent en 1684 et avaient pour but principal de remblayer la terre et d'élever le niveau pour ne plus être inondable. La forme actuelle des jardins, se dessine peu à peu, mais le projet est stoppé net dans sa lancée.

L'achèvement du parterre reprend lors du séjour, du roi de Pologne, Stanislas Leszcynski, à Chambord, car il se plaint des bruits causés par les marais qui se situent aux abords du château. En 1730, les ouvrages commencés sous Louis XIV continuent, un pont et des digues sont aménagés.


©Château de Chambord


Le paludisme, un mal présent à Chambord


En 1745, le maréchal de France, Maurice de Saxe, visite de manière ponctuelle le château, jusqu'à l'utiliser comme dernière demeure, en 1750. Il porta plainte auprès du service des bâtiments du roi. En cause ? La persistance des marais aux abords du château qui attirent les moustiques. Durant le 18e siècle, le paludisme se répand fortement à Chambord. Le maréchal ordonne donc l'achèvement des travaux, notamment le curement et la canalisation du Cosson jusqu'à la Canardière. Une fois les travaux terminés, le paludisme s'évanouit enfin.


Pendant cette période, l'enrichissement du jardin se poursuit, avec de nouvelles plantations et l'installation de plantes et d'arbres. Au bout de quelques années, une partie du parterre est redessinée, un puits vient marquer le centre de la composition, les plates-bandes de gazon à l'Est sont divisées en quatre carrés. Et le domaine est mis à disposition des Haras du royaume.



©Château de Chambord


De jardin abandonné à jardin à la française


Alors qu'il était florissant, le jardin s'éteint petit à petit. À partir de la révolution française. En cause ? En cause un manque d'entretien de ce dernier. Les allées sont envahies d'herbes et les plates-bandes du jardin sont laissées en friche. Les douves quant à elles sont complètement asséchées.

Au XXe siècle, le parterre est divisé en grands rectangles de prairie. Une allée jonchée d'arbres persiste et certaines autres petites allées sont soulignées par des arbustes et des rosiers, en devanture du château.

En 1970, tout est arraché pour ne conserver que les espaces engazonnés. Le tout perdure ainsi jusqu'aux travaux de restitution du jardin à la française, engagés en 2016.


Le spectacle sons et lumières "Les Nuits de Chambord" se tiendra les 20 et 21 mai prochains au château de Chambord.



98 vues

Posts récents

Voir tout