Les Nuits de Chambord, à quoi s'attendre les 20 et 21 mai prochain ?

Aujourd’hui, pour vous permettre de découvrir le nouveau spectacle « Les Nuits de Chambord», nous avons posé 5 questions à Édouard Grégoire, le producteur et co-créateur de l’événement.


Édouard GREGOIRE, vous êtes producteur et co-créateur du spectacle « Les Nuits de Chambord, Renaissance », comment vous est venu cette idée ?

Le Château de Chambord est un lieu que j’affectionne tout particulièrement. J’avais depuis longtemps l’envie de renouer avec cette tradition des sons et lumière, là où tout a commencé il y a 70 ans grâce à Paul Robert Houdin, et de remettre ce joyau de la renaissance en lumière dans un grand spectacle.2020 a été une année décisive car elle m’a permis de faire mûrir le projet et de le proposer à l’équipe du Château qui a rapidement été séduite par l’idée.


Vous parlez de « grand spectacle » qu’entendez-vous par là et comment crée-t-on un tel spectacle ?

Au-delà de la taille impressionnante du site, et du format du spectacle; le terme de « grand spectacle» met en avant la pluralité des techniques artistiques déployées pour ce spectacle. L’histoire du château sera contée par une bande son contemporaine et la sublime voix de Françoise CADOL, voix française d’Angelina JOLY. Pour appuyer le propos des 18 tableaux, images monumentales, artistes, cavaliers, lumières et feux d’artifices seront orchestrés. 30 personnes sont mobilisées depuis plusieurs mois pour travailler à la création et à la production de ce spectacle, c’est un véritable challenge pour tous.


Pourquoi le sous-titre « Renaissance » ?

Cette année, les clochetons du château sont en cours de rénovation, il y a quatre grands échafaudages qui les recouvrent. Au début, nous étions frustrés de cette situation, mais nous avons rapidement pris le parti de considérer que ces échafaudages sont une chrysalide qui permet au château de se régénérer pour perdurer dans le temps. Ils sont indispensables à ça survit et lui confère une forme élancée vers le ciel; c’est aussi ce qui fera que le spectacle de cette première édition sera unique. Le spectacle Renaissance ne parle donc pas seulement du courant historique qui a vu naître le château il y a plus de 500 ans. Il y a là, une vision philosophique des époques passées jusqu’à la nôtre et à celles à venir.


Vous avez fait appel au scénographe Dirk DECLOEDT pour la création de ce spectacle, qu’est-ce qui vous a plu dans son approche ?

Pour créer un tel spectacle, il faut bien s’entourer, et pouvoir faire confiance à son équipe. Dirk a su tout de suite me rassurer. Il a travaillé pour les plus grands artistes et producteurs, ce qui lui donne toute la légitimité pour travailler sur la création de ce spectacle. Il a cette vision « 360 degrés » qui lui permet d’être force de proposition quant aux tableaux et aux artistes associés aux spectacles. Il a été à l’écoute de mes envies et de mes idées.


Quel est le coût d’un tel spectacle et comment le financez-vous ?

Plusieurs centaines de milliers d’euros sont nécessaires à sa création. La création artistique représente à elle seule la moitié du budget, s’en suit les coûts de production, de logistique, de technique, de sécurité, de communication. Plus de 100 personnes seront mobilisées sur le site à partir du 13 mai pour mettre en place tout le matériel nécessaire à sa réalisation. C’est grâce à la billetterie et à nos partenaires que nous finançons le spectacle. Au-delà de la beauté du spectacle, cet événement contribue aussi à financer la préservation du monument qui se tourne de plus en plus vers l’événementiel pour pallier le manque de subventions.



Envie de découvrir ce spectacle sons et lumières, les 20 et 21 mai prochain ?

N'hésitez plus et réservez vos places dès maintenant sur notre site !

417 vues

Posts récents

Voir tout